Une veste d’occas, l’occasion de revenir !

Coucou, me revoilou !

Après une looongue pause (avec dedans bébé qui grandit, le boulot, les vacances, le quotidien, tenter de tout faire et de trouver un rythme – ou pas…) je vais essayer de republier du contenu, voire de faire évoluer un peu le blog !

Ma petite chouquette vient d’avoir 10 mois et j’ai déjà 3 caisses d’habits trop petits, plus une poche pleine à craquer « à donner » (une pleine poche déjà remise à la Croix Rouge) ! Pourtant, outre quelques craquages, on achète peu, elle remet pleins de fois les mêmes vêtements tant qu’ils ne sont pas cracra… Je nous trouve assez raisonnables, entre ce qu’on nous offre / donne, mon exigence du bio pour ce qui touche la peau (bodies, pyjamas, collants, chaussettes…) on achète le strict minimum.

Pour l’hiver j’ai été prévoyante, et j’ai investi dans un imperméable (aahhh l’hiver bordelais) et une doudoune, j’ai pris une grande taille me disant que ça lui ferait la saison. Oui mais là c’est vraiment trop grand et les matinées sont fraîches. Je me suis mise en quête d’une veste et je me suis rappelée qu’un magasin de dépôt-vente pour enfants existait à deux pas de chez moi et que je n’y avais jamais mis les pieds ! Et j’y ai trouvé mon bonheur, même un peu plus ! :)

vetements-occas

Une imperméable trop chou, une robe en jean Levi’s (que je n’aurai jamais acheté neuve pour des raisons éthiques) et un gilet de saison.
Le tout pour… 19 euros.

Économique, durable, et joli ! On aurait tort de se priver des vêtements d’occasions ! Sauf pour les chaussures, car chaque pied est unique et les chaussures doivent s’y adapter correctement, surtout pour un enfant qui apprend à marcher. Tiens, cela fera l’objet d’un prochain article ! ;)

Comme des grands
Femme, enfants, ados, puériculture
117 avenue Thiers, Bordeaux Bastide
Ouvert les après-midi
05 40 12 81 49